La romance de Jordi d’Anglars (Jeanne Lafargue)

Jeanne Lafargue / La romance de Jordi d’Anglars [préf. de Alain Buhler]

Pages présentant un poème en hommage à saint Antonin

Notice Sudoc http://www.sudoc.fr/006110401 (…)

 » Ayant salué les hôtes d’Archambaud, il prélude, nouvel Orphée, sur un luth qui sied à sa caducité, comme une rose au chef d’un âne, et entonne d’un gosier valeureux — Notre Seigné ! — ce los inusité au patron de Condate.

Saint Antonin, Saint Antonin,

Oyez le crime des payens

Qui, altérés de sang chrétien.

De par la ville de Pamiers,

Tranchèrent le chef vénéré.

Tranchèrent la main et le pié

Du bienheureux Saint Antonin.

Et, dans l’Ariège, un matin,

jettèrent ces membres sacrés

Que le flot eût dû disperser !

Saint Antonin, Saint Antonin,

Dieu veillait sur ton pieux destin !

Rassemblant ces restes humains

Dans une nef les recueillit

Et l’esquif, à l’essor hardi,

Guidé par deux aigles est parti

Vers Condate, le val fleuri

Où l’Aveyron l’a accueilli

Canal par les Anges choisi…

Saint Antonin, Saint Antonin !

Admirons le gracieux dessein

Qui guida vers nos cieux bénins

Les restes de l’auguste Saint.

Quand le tonnerre grondera.

Quand l’eau des sources tarira,

Quand le Malin nous tentera.

Saint Antonin nous sauvera.

Saint Antonin, Saint Antonin !

(Cette pieuse cantilène dérive de la croyance locale, reproduite plus tard sur le tympan de l’église de Condate : un bateau sans pilote guidé par deux aigles, amène à Condate les reliques de Saint Antonin).

Présentation de Georges Cosnier dans le bulletin de 2020

L’auteur est Jeanne Lafargue qui fût suppléante à l’école de Sainte Sabine en 1905. Passionnée par l’histoire du troubadour Ramon Jordan, elle a écrit la Romance de Jordi d’Anglars chanteur et fils supposé ?? de Ramon Jordan. Cette romance : périple de Jordi, est complétée, dans le texte, de poèmes du genre :

Jordi, Jordi, ô folle graine

Graine d’amour, graine de haine

Que vins-tu, sans être prié

Réveiller un trouble passé ?

Que vins-tu, bel inconstant

Rappeler ses anciens serments ?

Autant en emporte le vent !

Ce livre est apparemment rare. La bibliothèque centrale de Montauban en possède un exemplaire à consulter sur place uniquement . Jeanne Lafargue est décédée à Paris et a été, à sa demande, inhumée à Sainte Sabine en 1946.

Source : https://doc.savsa.net/bulletin-2020-litterature-la-romance-de-jordi-danglars

 

 

 

 1,368 total,  4 aujourd'hui